DSC_1539-Ma terre

Photo prise près de la chapelle Saint-Samson, Landunvez, Finistère. En arrière-plan le phare du Four.

 

Les jolis murs de pierre qui bordent ses chemins
Et ses vieilles maisons au granit érodé
Ses hortensias si bleus sous le ciel pommelé
C’est cela qui me manque et rend mon coeur chagrin.

Parfois, fermant les yeux, je peux l’imaginer
Mais mon cœur alors saigne d’en être séparé
Il n’y a rien au monde qui soit pour moi plus beau
Que ce pays breton qui reste mon berceau.

J’aime toutes les mers et tous les océans
Mais aucune n’aura jamais de charme autant
Que mon Iroise fière aux fougueuses tempêtes
Qui font danser les mâts sur les vagues et leurs crêtes.

J’aime à poser mes mains sur son sable irisé
Respirer ses varechs, humer aussi le vent
Caresser le granit d’un calvaire érigé
Lançant sa croix au ciel comme bras d’un géant.

J’aime à venir m’asseoir à la pointe du Van
Flâner sur les sentiers tout autour de Penhir
Admirer ces grands phares qui ont défié le temps
La Bretagne me manque et je vais en mourir.

Mourir d’être trop loin de ma terre chérie
De ne pouvoir ouvrir mes yeux chaque matin
Sur toutes les beautés de l’Iroise en furie
Il n’est qu’elle qui peut apaiser mon chagrin.

© Marie Le Corre, 15 avril 2017

 

Ma Bretagne

Ma terre

Galerie

16 réflexions sur “Ma terre

  1. Emilien Andraud dit :

    Nous ne sommes pas d’un pays mais de la terre où sont nos racines. SOUVENT DES RACINES FERTILES qui nous ont construits. Un beau texte, des mots d’amours ce sont les plus beaux

  2. autresrimes dit :

    bonjour Marie. voilà j’ai réussi à me connecter par ici et j’ai glissé dans mon blog le lien de ce nouveau blog pour venir découvrir, lire les nouveaux écrits dont ce joli poème . la Bretagne a de merveilleux lieux à découvrir et j’aime y venir pour m’y promener et y voir des amis d’enfance . A+ du troubadour Emmanuel

  3. Bonjour Marie,
    Je te comprends car moi c’est le Sud qui me manque… Et ici j’ai perdu mes repères… Mais bon on en écrit des poèmes n’est-ce pas ?
    BRAVO et bises.
    Annie

  4. Linda Weber dit :

    Te lire ici sera plus aisé d’autant qu’il semble qu’on puisse passer d’un de tes blogs à l’autre. Beau début avec ce poème criant ton amour pour le pays de tes racines.

  5. Micky et JP dit :

    Bon, arrête de bouger maintenant et laisse-nous nous habituer un peu. Tu as bien fait de changer de fournisseur et il y a longtemps que tu sais ce que j’en pense. Très beau ce poème hommage à ta chère Bretagne.

  6. Antoine de Sotto dit :

    Tu as fait vite pour changer de crèche et tu as bien fait. J’aime ce poème qui célèbre la Bretagne et qui reste dans l’esprit graphique de ton site photos.

  7. Claire Mével dit :

    On a bien reçu ton mail et c’est un plaisir de voir que tu n’arrête pas mais que tu as juste déménagé. Et ça commence avec une belle célébration de notre Bretagne. On t’embrasse.

  8. Ta terre bretonne est une terre que je porte en mon cœur pour mille et une raison…
    La vie m’a offert de changer de terre suffisamment souvent pour que j’ m’habitue à faire mienne celle où j’habite… J’aurais d’ailleurs, actuellement assez mauvaise grâce de ne pas apprécier celle où je suis…

  9. Bonjour Marie
    Un peu absente des blogs en ce moment je ne peux qu’être sensible à ton poème moi qui ne suis pas née bretonne mais parisienne ma mère une Le Corre s’étant exilée mais dans mon cœur mes racines m’ont agrippées pour me ramener dans le berceau de mes ancêtres maternels.
    Très beau poème
    Bisous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s