Les morprions

 

Les morbacs, on le sait, s’accrochent à la peau
Pour les en déloger, de l’énergie il faut.
Ils s’incrustent et partout se croient comme chez eux
Ils vous bouffent la peau et infestent vos pieux.

Et s’il est à coup sûr des lieux de préférence
Réputés de plaisirs, tels les lieux de licence
Où l’on a grande chance de les voir s’installer
Internet est aussi un coin, par eux, prisé.

Pour venir s’installer et vous pourrir la vie
La toile, maintenant, pour nuire leur suffit
Ces poux sèment leurs lentes avec subtilité
Sans qu’aucun traitement ne puisse les tuer.

Comme les vrais morpions, avec soin, ils s’acharnent
Piquent et pondent leurs œufs dans l’intention de nuire
Mais viendra bien le jour où ces immondes carnes
N’ayant plus d’auditoire seront contraintes à fuir.

© Marie Le Corre, 11 février 2018

 

Humour

Les morpions

Galerie

La paresse et la luxure

 

De la paresse on dit, mais est-ce bien justice
Qu’elle serait, vraiment, mère de tous les vices
Mais si je me bagarre contre la médisance
Pour la paresse j’ai, beaucoup plus d’indulgence.

Car qu’y a-t-il, enfin, de si répréhensible
Si l’on n’abuse pas, de se laisser aller
Aux langueurs du farniente en ôtant les fusibles
Et de savoir parfois, de tout, se reposer.

Qu’y a-t-il de méchant à bailler aux corneilles
A rester allongé le nez rivé au ciel
A rêver de vacances au lieu de travailler
La paresse me semble un bien bénin péché.

La luxure est un autre des péchés capitaux
Dont on nous met en garde, à grand renfort de mots
Il faudrait se marier pour faire des enfants
Mais surtout ne jamais prendre plaisir pendant.

De la luxure on a fait une immonde bête
Se gavant des plaisirs de la trop faible chair
Mais dans le creux d’un lit, en un doux tête à tête
Rien ne fait plus de bien que s’envoyer en l’air.

J’aime assez la luxure, elle me parait saine
Et tant qu’on fait l’amour il n’y a pas de haine
Aussi je ne saurais vous donner qu’un conseil
Usez de ce péché, c’est un péché véniel.

© Marie Le Corre, 20 mai 2007

 

Humour, Les pêchés capitaux ou pas, Poèmes

La paresse et la luxure

Galerie